La Gastro-Entérologie

La gastro-entérologie est la branche qui traite le système digestif et les maladies du foie, la vésicule biliaire et le pancréas (qui sont le tractus gastro-intestinal et les organes accessoires) en partant de la bouche au pharynx, à l’œsophage, à l’estomac, à l’intestin grêle et au gros intestin. La fonction digestive commence par la bouche, le point le plus élevé du tractus gastro-intestinal et se poursuit dans tout le trajet. La gastro-entérologie pratique le diagnostic et le traitement des maladies de l’estomac, de l’intestin grêle, des maladies du côlon, des maladies du rectum des maladies du foie et de la vésicule biliaire et des maladies du pancréas. De plus, des analyses médicales ; tels que l’analyse du sang et des selles, des méthodes d’imagerie ; telles que l’échographie, l’imagerie par résonance magnétique, la tomographie informatisée, la cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) doivent être faites.

La Gastrite

Gastrit Vimfay

Bien que la gastrite soit définie comme une réaction inflammatoire de la muqueuse de l’estomac, le terme est utilisé pour de nombreuses conditions cliniques ayant des résultats communs. L’inflammation de la muqueuse de l’estomac se développe généralement à la suite d’ulcères d’estomac. Aussi, l’utilisation de certains médicaments peut provoquer une gastrite. Le tableau de la gastrite peut survenir de manière aiguë, peut progresser avec le temps et être observé sous forme chronique. La gastrite se développe en subissant des dégâts à sa paroi par l’acide digestif sécrété par l’estomac en raison de dommages à la couche muqueuse protectrice s’étendant sur la surface interne pour une raison quelconque. Lorsque la couche muqueuse est endommagée, la paroi de l’estomac n’est plus protégée et subit une infection. Le stress, le vieillissement, la consommation excessive d’alcool, le tabagisme et l’utilisation de certains analgésiques peuvent causer des lésions de la couche muqueuse. La raison de la gastrite dans l’estomac, où la muqueuse est détruite est généralement une bactérie appelée « Helicobacter pylori ».

Les symptômes de la gastrite sont ; des brûlures et des douleurs dans l’abdomen au-dessus du nombril, en fonction de la localisation de l’estomac. De plus, la sensation d’indigestion qui dure plus longtemps, les vomissements et la sensation de satiété excessive après les repas sont également des symptômes de la gastrite.

L’examen clinique, les tests de laboratoire et les méthodes d’imagerie sont utilisés dans le diagnostic. Des analyses de sang et de selles doivent être effectuées pour déterminer la présence d’Helicobacter pylori. De plus, une imagerie endoscopique peut être faite pour un examen détaillé de la partie supérieure du système digestif. L’endoscopie évalue le pharynx, l’œsophage, l’estomac et l’intestin grêle. Si nécessaire, d’autres examens de laboratoire et une biopsie peuvent être effectués en cas de découverte suspecte.

Le traitement de la gastrite varie en fonction de la cause sous-jacente de la maladie. Dans le cas où la bactérie Helicobacter pylori est détectée, des antibiotiques sont utilisés pour combattre cette bactérie. En outre, la sécrétion d’acide gastrique peut être partiellement empêchée par des médicaments utilisés dans le groupe des bloqueurs d’histamine et des inhibiteurs de pompe à protons. Si la gastrite n’est pas traitée, des lésions appelées « ulcères » qui peuvent apparaître dans la paroi de l’estomac, sont plus difficiles à guérir.

Il est important que des changements de mode de vie soient faites pour la prévention de la gastrite. La réduction de l’alcool, l’utilisation des analgésiques avec prudence, l’évitement des mauvais aliments (la friture, les repas gras et épicés, les boissons acides etc.) et le développement des méthodes de gestion du stress peuvent aider à la prévention de la gastrite.

Le Reflux Gastro-Œsophagien

Reflu Vimfay

Le reflux gastro-œsophagien est définie comme la teneur en acide de l’estomac qui remonte vers l’œsophage ou la bouche. La raison de ce déplacement vers le haut de l’estomac est causée par des formations (le sphincter inférieur de l’œsophage) situées à l’entrée gastrique qui devraient contrôler l’entrée mais qui ne fonctionnent pas correctement. Les personnes souffrant de reflux ont généralement des plaintes de sensation de brûlure dans l’estomac, un goût amer dans la bouche, une inflammation ou une douleur dans la poitrine et une régurgitation du contenu de l’estomac. Certains patients s’adressent à la clinique avec des plaintes de reflux atypiques telles que des toux sèche, des douleurs à la déglutition, du hoquet, de la mauvaise haleine et de la carie dentaire. De nombreuse maladies peuvent survenir si la maladie du reflux n’est pas traitée. Tous les organes par lesquels le contenu de l’estomac monte peuvent être endommagés à cause des successions acides.

La méthode couramment utilisée dans le diagnostic du reflux est l’imagerie par gastroscopie. Avec cette méthode, l’œsophage, l’entrée de l’estomac et l’intérieur de l’estomac peuvent être examinés. De plus, la méthode d’évaluation avec pH-mètre est également utilisée, qui aide à mesurer la quantité d’acide monté dans l’œsophage.

Dans le traitement, l’utilisation des médicaments et le changement de mode de vie est recommandé. Les médicaments tels que les inhibiteurs de pompe à protons sont généralement utilisés dans son traitement. Au cas où les médicaments sont insuffisants, la chirurgie anti-reflux peut être exigée. Si la cause de la maladie de reflux est une hernie gastrique qui ne peut être guérie par un traitement médical, la hernie doit d’abord être réparée par une intervention chirurgicale. Afin de réduire le risque de la maladie, des changements tels que manger à de courts intervalles, ne pas prendre de liquides avec les repas, ne pas manger avant de s’endormir sont recommandés. Les personnes souffrant de reflux doivent se soustraire de l’alcool, du café, des boissons gazeuses, des aliments gras, épicés et des aliments tels que les oignons, l’ail, le chocolat et les cornichons. De plus, la position du sommeil peut affecter les plaintes. Ainsi, il est recommandé de s’allonger avec une légère flexion du tronc pour empêcher le flux ascendant dans leur estomac pendant le sommeil. Il existe des oreillers anti-reflux qui permettent de maintenir la position tout au long de la nuit.

Les Maladies Inflammatoires de L’Intestin

Inflamatuar Vimfay

La maladie inflammatoire de l’intestin est un terme utilisé pour décrire les maladies avec une inflammation chronique du tractus gastro-intestinal (GI), regroupant la maladie de Crohn (MC) et la colite ulcéreuse. Les types de maladies inflammatoires de l’intestin sont la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. La colite ulcéreuse est une affection inflammatoire chronique de la muqueuse du côlon (gros intestin) et du rectum (dernière partie du gros intestin). La maladie de Crohn est définie comme une inflammation chronique de l’ensemble du tractus gastro-intestinal, de la bouche à l’anus. Elle est plus fréquente dans l’iléon, qui est la dernière partie de l’intestin grêle, et dans la partie initiale du côlon (secum), qui le suit immédiatement.

Des symptômes tels que la diarrhée sévère, les douleurs abdominales postprandiales, la fièvre, la faiblesse, la diminution de l’appétit et les selles sanglantes sont observés dans les deux types de maladies intestinales. Ces maladies peuvent avoir de différents types de progressions ; alternée, discontinue, aigue et chronique. Le type le plus courant est la maladie inflammatoire chronique intermittente de l’intestin. Ce type de maladie se caractérise par des rémissions (récupérations) de courte durée entre des exacerbations prolongées.

Les maladies inflammatoires de l’intestin peuvent se développer en raison de la génétique ou environnementale. Les bactéries, les virus et les toxines prises par la nourriture peuvent provoquer la maladie. De plus, certains analgésiques et pilules contraceptives sont connus pour aggraver le pronostic de la maladie. Bien que ces maladies affectent principalement les organes du système digestif, elles peuvent également affecter le système musculosquelettique, les artères et les veines et la peau.

Dans le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin, le traitement médical est privilégié en premier lieu. Les antibiotiques, les glucocorticoïdes et les immunosuppresseurs sont généralement utilisés dans le traitement médical. Un traitement chirurgical peut être requis pour les patients qui ne s’améliorent pas malgré un traitement médicamenteux régulier et dont une occlusion intestinale est aperçue. Étant donné que la colite ulcéreuse touche le côlon et le rectum, le traitement peut nécessiter l’ablation chirurgicale partiel ou complet du côlon. Dans la maladie de Crohn, la procédure de traitement chirurgical varie en fonction de la localisation de la maladie dans le tractus gastro-intestinal. Le traitement peut être effectué en enlevant la partie de l’intestin où les lésions sont visibles et en ajoutant les extrémités restantes bout à bout. De plus, si une fistule et un abcès se sont développés autour de l’anus en raison de la maladie, la réparation de la fistule et de l’abcès est également effectuée lors de l’opération chirurgicale. Si la maladie inflammatoire de l’intestin n’est pas traitée, elle provoque de graves problèmes systémiques et affecte la qualité de vie des individus.