L'Endocrinologie

L’endocrinologie est la discipline de la médecine qui étudie les hormones sécrétées dans le corps humain, les effets des hormones et les maladies du système hormonal. Le métabolisme et de nombreuses fonctions du corps fonctionnent grâce aux hormones. L’hypophyse, la thyroïde, le pancréas et de nombreux autres organes du corps sont impliqués dans la sécrétion de ces hormones. Les niveaux de sécrétion hormonale de ces organes peuvent être plus élevés ou plus bas que requis pour de différentes raisons telles que le système immunitaire, les troubles structurels, les troubles nutritionnels. Ces changements anormaux des niveaux hormonaux affectent de nombreuses fonctions de l’organisme et provoquent des problèmes de santé. Ils peuvent affecter de nombreux systèmes corporels différents avec des maladies telles que l’obésité, le diabète, le goitre, l’hypertension artérielle. Les endocrinologues évaluent le diagnostic et le traitement de ces maladies pour que les patients puissent mener une vie longue et saine en guérissant ou en maîtrisant leurs maladies .

Le Diabète

Diyabet Vimfay

Le diabète est une maladie qui survient lorsque notre corps ne sécrète pas suffisamment d’hormone insuline ou lorsque l’hormone insuline sécrétée ne peut être utilisée efficacement. L’hormone insuline, qui peut être produite sans aucun problème dans un corps sain, garantit que le glucose que nous absorbons avec les aliments est transféré à la cellule après être mélangé dans le sang. Ainsi, le glucose entrant dans la cellule devient disponible pour la production d’énergie pour le corps. Néanmoins, dans les cas où l’hormone insuline ne peut être sécrétée ou l’hormone insuline sécrétée ne peut être utilisée, le glucose dans le sang ne peut passer dans la cellule. Ainsi, le niveau de sucre dans le sang commence à augmenter.

Chez une personne de bonne santé, la glycémie à jeun ne dépasse pas 120 mg/dl et la glycémie postprandiale ne dépasse pas 140 mg/dl. Le fait que le taux de sucre dans le sang soit supérieur à ces niveaux en raison de problèmes d’insuline indique que la personne a un début de diabète ou un diabète déjà présent. Une augmentation du résultat de l’index glycémique à jeun à 125 mg/dl peut être considérée comme un indicateur de sucre caché. Si ce taux est supérieur à 125 mg/dl, alors cet état est considéré comme diabétique. Le diabète est divisé en deux groupes tels que le Type 1 et le Type 2. Le diabète de Type 1 se présente principalement chez les jeunes et est causé par une carence en hormone insuline.

À la suite de dommages causés par le propre système immunitaire aux cellules du corps appelées pancréas, qui produisent l’hormone insuline, ces cellules sécrètent l’hormone d’insuline déficiente ou elles arrêtent complètement de produire cette hormone. Pour cette raison, le diabète de Type 1 n’est pas une maladie qui peut être complètement guérie et éliminée. Bien ce type ne soit pas une maladie guérissable, il peut être contrôlé à l’aide de médicaments. Dans le traitement du diabète de Type 1, l’hormone insuline que le corps ne produit est appliqué par injection sous-cutanée. Il est essentiel de contrôler l’alimentation et l’activité physique régulièrement. Les symptômes les plus courants du diabète de Type 1 sont les mictions fréquentes, l’augmentation de la quantité d’urine, la consommation excessive d’eau et la perte de poids.

Étant une maladie inéliminable, il est essentiel que les patients subissent des examens de santé réguliers et mesurent régulièrement leur index glycémique afin que d’autres systèmes de l’organisme ne soient endommagés. Le diabète de Type 2 peut être observé à tout âge et a une liaison intense avec des facteurs tels que l’obésité, le stress, les troubles nutritionnels, l’activité physique insuffisante et les antécédents familiaux de diabète. La première étape du traitement du diabète de Type 2 consiste aux interventions telles qu’une alimentation régulière, des exercices physiques réguliers, des changements de mode de vie et du contrôle du poids. Lorsque ces changements sont insuffisants, un traitement médicamenteux et des injections d’insuline peuvent être appliqués conformément aux instructions du médecin. Il est important de surveiller régulièrement la glycémie chez les personnes atteintes de diabète de Type 2. Le diabète est une maladie qui peut être contrôlé à l’aide de médicaments afin que les personnes puissent vivre de nombreuses années sans problème.

Les Maladies de la Thyroïde

Tiroid Vimfay

La thyroïde, organe se situant devant la trachée, est responsable de la sécrétion d’hormones pour nombreuses fonctions corporelles. Les hormones sécrétées par la thyroïde se mélangent au sang en s’étendant dans tout le corps et affectent les procès métaboliques. Une autre hormone qui déclenche cette tâche de sécrétion hormonale de la glande thyroïde est la thyréostimuline (TSH). Cette hormone est sécrétée par la glande pituitaire, une petite structure au milieu de notre cerveau, en se mélangeant à la circulation sanguine et en déclenchant la sécrétion d’hormones par la thyroïde. Dans certains problèmes de thyroïde, lorsque la thyroïde ne sécrète pas assez d’hormones, l’hypophyse sécrète plus d’hormone TSH afin de stimuler davantage la thyroïde. Bien que le niveau de TSH soit très élevé chez ces patients, le niveau d’hormones sécrétées par la thyroïde est très faible.

Cette condition est appelée « l’hypothyroïdie ». Les symptômes les plus courants chez les patients atteints d’hypothyroïdie sont ; la faiblesse, la constipation, l’enrouement, la peau sèche, la perturbation du cycle menstruel, la prise de poids, la sensibilité au froid, la transpiration et l’insomnie. Il peut y avoir de différentes raisons à l’apparition de l’hypothyroïdie, c’est pour cela qu’il est important de consulter un médecin afin de pouvoir déterminer la source et contrôler la maladie avec le traitement médicamenteux approprié. Cependant, si la sécrétion thyroïdienne se produit sans aucun problème, le taux de TSH dans le sang diminue et contrôle la stimulation de la thyroïde. Ainsi, le corps maitrise le niveau de sécrétion hormonale de la thyroïde. De temps à autre, il est possible qu’une sécrétion thyroïdienne excessive se produit en raison d’une origine hypophysaire ou thyroïdienne.

Cette condition est appelée « l’hyperthyroïdie ». Les symptômes les plus courants de l’hyperthyroïdie sont ; les palpitations cardiaques, les tremblements des mains, la perte de poids, l’irritabilité, l’enthousiasme sans raison, la sensibilité, la transpiration excessive, la sensibilité à la chaleur, la faiblesse, la fatigue, la perte de cheveux et l’irrégularité menstruelle. Dans le traitement de l’hyperthyroïdie, la sécrétion d’hormones thyroïdiennes peut être réduite avec des médicaments thyroïdiens. En cas d’équilibre hormonal, une thérapie par ions radioactifs peut être appliquée. Une autre maladie de la thyroïde est le goitre. C’est une maladie qui se développe avec la prolifération de la glande thyroïde, qui peut survenir sans symptôme ou avec des douleurs, des toux ou des essoufflements. Dans son traitement, des méthodes telles que les médicaments, les interventions chirurgicales, le traitement à l’iode radioactif peuvent être utilisées conformément à l’avis du médecin. Comme il peut se constater à base des symptômes qui surviennent à la suite de la maladie, la thyroïde est un organe doté de nombreuses fonctions différentes qui affectent plusieurs systèmes du corps. Ainsi, le contrôle régulier des maladies thyroïdiennes a une grande importance pour la santé générale du patient.