L'Endocrinologie Pédiatrique

Le système endocrinien est formé par les glandes endocrines (glandes endogènes) qui jouent un rôle dans le contrôle des activités du corps. L’endocrinologie est la branche qui étudie les maladies des organes endocriniens. Ce domaine examine les troubles du système endocrinien chez les enfants de moins de 18 ans et les maladies qui se développent en raison de ces troubles. Son objectif est de prévenir les problèmes permanents les plus importants causés par les troubles liés aux hormones au cours de la période de développement des enfants. Le domaine de l’endocrinologie pédiatrique s’intéresse sur le diagnostic et le traitement des maladies qui se développent en raison de troubles hormonaux tels que le retard de croissance, l’obésité et le diabète.

Le Retard de Croissance

Buyume Geriligi Vimfay

La croissance se fait en fonction de l’augmentation du nombre et de la taille des cellules qui composent le corps humain, et, le développement se fait en fonction de ces cellules qui acquèrent la capacité d’atteindre certaines fonctions au fil du temps. La croissance et le développement sont des mécanismes qui couvrent une large période depuis la fécondation et progressent dans différentes manières et dans des différents moments. La croissance et le développement varient selon l’âge, le sexe, les facteurs environnementaux et génétiques, de même, selon les différentes sociétés. En fait, les gens ont des caractéristiques de croissance et de développement différentes selon les sociétés. Ainsi, si l’enfant est en dessous des valeurs normales de croissance et de développement, s’il ne peut effectuer les étapes de croissance et de développement qu’il devrait montrer selon les années, cela signifie que l’enfant a un retard de croissance.

Cette raison peut avoir de nombreuses causes différentes. Pour une croissance normale, il est indispensable de ne pas avoir de trouble hormonal, avoir une structure cellulaire capable de se reproduire et de réaliser ses fonctions, une activité physique adapté, une alimentation complète et saine, et surtout, une interaction correcte avec les facteurs environnementaux. La nutrition complète et équilibrée, en particulier pendant les deux premières années après la naissance de l’enfant, est fondamental pour une croissance saine. Le facteur le plus important pendant la croissance et le développement est l’hormone de croissance, aussi appelé la somatotrophine.

L’activité physique et le sommeil profond augment l’oscillation de l’hormone de croissance. Le manque du sommeil peut supprimer l’oscillation de l’hormone de croissance. Cette hormone assure la croissance en affectant l’allongement osseux et la production de tissus cartilagineux chez l’enfant. Les activités physiques et les habitudes de sommeil des enfants sont très importantes dans leurs étapes de croissance, car l’absence de ces deux-là peut causer un retard de croissance ou de différents types de nanisme. Bien que la croissance soit principalement liée à la taille, cela ne peut suffire pour évaluer la croissance et le développement chez l’enfant. Il est important d’inclure la vitesse de croissance de hauteur de la taille, du poids corporel, la vitesse d’augmentation du poids, le périmètre crânien et sa vitesse de croissance, et tout autres parties du corps et de les analyser fréquemment.

Puisque les valeurs de croissance varient selon les pays, les données de croissance standard de chaque pays sont différentes. Lors de l’examen de la croissance et du développement des enfants, des estimations sont pratiqué en fonction de ces valeurs standards. Le déficit hormonal peut être considéré comme une première cause de retard de croissance chez un enfant qui a des valeurs de croissance inférieures aux standards du pays selon l’âge et le sexe, s’il n’y a pas de maladie supplémentaire qui explique ces valeurs. Pour mieux comprendre cette situation, les niveaux d’hormone de croissance de l’enfant doivent être analyser. Au cas où un déficit hormonal est détecté, l’enfant devra commencer un traitement d’hormonothérapie réalisé par le médecin et devra suivre des contrôles réguliers.

L’Obésité

Obezite Cocuk Vimfay

L’obésité est une maladie chronique dans laquelle le pourcentage de graisse est supérieure à la normale et qui augmente par rapport à la masse corporelle. L’obésité infantile est un problème très important qui peut procurer des problèmes de santé majeurs dans l’avenir. Il faut noter qu’un tiers des personnes qui ont des problèmes d’obésité à l’âge adulte sont dues à des problèmes d’obésité depuis l’enfance.

Il existe deux types d’obésité infantile ; l’obésité simple qui est lié à la suralimentation et l’obésité pathologique qui est due à une autre maladie sous-jacente. Les enfants ayant l’obésité simple sont plus grands par rapport aux enfants de leur âge, pourtant, les enfants ayant l’obésité pathologique sont plus petits. Les facteurs familiaux ont en outre une grande importance dans l’obésité. Dans les cas où l’obésité est présente chez les parents, le taux d’obésité chez les enfants peut atteindre jusqu’à 80%. Lors des examens dans des familles ayant des problèmes d’obésité, il a été observé que les parents d’enfants obèses avaient également une activité physique insuffisante. Une autre cause est que la vie urbaine réduit l’activité physique chez les enfants, provoque une alimentation irrégulière et renforcel’obésité. Les enfants obèses ne sont généralement pas des enfants qui mangent plus que leurs pairs, mais des enfants qui consomment moins d’énergie et font preuve de moins d’activité physique. En outre, les facteurs hormonaux ont une grande influence sur l’obésité.

Les enfants souffrant des problèmes d’obésité doivent subir des examens pour pouvoir prévenir de plus grandes maladies telles que les problèmes de grande surrénale et les problèmes de thyroïde. L’obésité chez les enfants peut aussi affecter d’autres systèmes du corps. Par exemple, le diabète peut se produire en raison de l’effet de la sécrétion d’insuline. L’obésité peur causer un développement de puberté précoce, ce qui peut procurer des problèmes de croissances de poils et des problèmes menstruels irréguliers chez les filles. L’obésité peut aussi causer des problèmes respiratoires, des problèmes musculaires ou articulaires, des problèmes de tension artérielle élevée chez les enfants. Puisque le mauvais cholestérol (LDL) est également augmenté chez les enfants obèses, des maladies cardiovasculaires peuvent aussi augmenter considérablement à l’âge adulte. En dehors de tout cela, l’obésité peut causer des problèmes psychologiques affectant les relations sociales des enfants.

Les enfants obèses doivent subir des examens et des tests de santé réguliers. Il est absolument exigé de consulter un médecin pour examiner la croissance et le développement, pour suivre des recommandations et des changements nutritionnels de style de vie, qui permettra le contrôle du poids assurant un état de santé tout au long de la vie de l’enfant. Le traitement d’obésité infantile, qui est un procès long et qui demande de la patience, devra être mené avec la présence de la famille.

Le Diabète

Diyabet Cocuk Vimfay

Le diabète est une maladie chronique causé par l’incapacité à sécréter suffisamment d’hormone d’insuline ou par l’incapacité à utiliser cette hormone. Le glucose (sucre), qui se trouve dans les aliments que nous consommons, se mélange dans le sang après être entré dans l’organisme. Pour que ce glucose soit utilisé dans la production de l’énergie, il doit d’abord passer du sang à la cellule. Ce passage s’effectue grâce à l’hormone insuline.

En absence d’hormone insuline, le pourcentage de sucre dans le sang s’élève au-dessus des niveaux normaux. Chez une personne en bonne santé, une glycémie à jeun est de de 120 mg/dl et en cas de satiété, cette dose ne dépasse pas 140 mg/dl, alors que chez les personnes diabétiques, la glycémie est supérieure à ces valeurs. Le diabète est divisé en deux groupes tels que le Type 1 et le Type 2. Le Type 1 se développe principalement en raison de problèmes auto-immunes, c’est-à-dire de dommages causés aux tissus de l’organisme par le système immunitaire, ce qui affecte la sécrétion de l’hormone insuline, quels que soient le mode de vie et les habitudes alimentaires. En revanche, le Type 2 est particulièrement lié à la mode de vie, aux habitudes alimentaires et surtout à l’obésité.

Bien que presque tous les diabètes chez les enfants soient considérés comme des diabètes de Type 1, il faut tenir en compte que l’accroissement de l’obésité infantile, le manque d’activité physique et les malnutritions de ces dernières années ont augmenté les cas de diabète de Type 2. Il est possible d’observer le diabète chez les enfants de chaque âge, dès la naissance. Ce cas est particulièrement plus élevé pendant l’adolescence. Bien que l’âge moyen du diabète chez les enfants soit de 8 ans, il est noté que les cas de diabète ont augmenté à des âges encore plus jeunes. Les symptômes les plus courants chez les enfants ayant le diabète de Type 1 sont des mictions fréquentes, l’augmentation de la quantité d’urine, des mictions répétées la nuit, l’énurésie, la consommation excessive d’eau et une augmentation de l’appétit. Chez les bébés, ces symptômes peuvent se montrer par des changements fréquents de couches.

Il est possible que l’enfant puisse perdre du poids malgré une augmentation de l’appétit. Dans le diabète de Type 2, des dépôts graisseux excessifs, en particulier dans l’abdomen, ainsi qu’un assombrissement et un épaississement de la peau de la nuque, du cou et des aisselles peuvent se former chez l’enfant. Bien que le diabète de type 1 ne soit pas une maladie guérissable, il peut être contrôlé à l’aide de médicaments. Dans le traitement des enfants ayant le diabète de type 1, l’hormone insuline que leur corps ne peut produire est appliqué par injection sous-cutanée. De plus, il est essentiel de contrôler l’alimentation et l’activité physique régulièrement. Les enfants ayant le diabète doivent être examiné et leur glycémie doit être mesurer constamment.

Cependant, puisque le diabète de type 2 est étroitement lié à l’obésité, l’obésité doit d’abord être contrôlée, les troubles nutritionnels doivent être régulés et l’activité physique doit être augmentée chez l’enfant. De plus, un traitement médical contre la résistance de l’insuline peut être donné par le médecin.