Les Maladies ORL (nez, gorge, oreilles)

L’otorhinolaryngologie, connu sous le nom ORL est la branche qui examine les maladies liées aux domaines tels que l’oreille, le nez, la gorge, la tête et le cou. Les otorhinolaryngologistes se spécialisent sur le diagnostic et le traitement des troubles de l’audition et de la parole, des dérèglements d’oreille interne, des otites, des acouphènes, des problèmes de nez et de sinus, de la gorge, du larynx et des problèmes des voies respiratoires. Ces spécialistes peuvent appliquer des méthodes de diagnostic telles que l’endoscopie, la radiographie, la tomodensitométrie, la résonance magnétique, ainsi que des traitements médicamenteux, des traitements de vertiges et manœuvre et des traitements chirurgicaux si nécessaire. Étant donné que les maladies de l’oreille, du nez et de la gorge sont liées à de nombreux différents systèmes du corps, les médecins de différentes spécialités peuvent travailler en équipe dans le processus de diagnostic et de traitement de ces maladies.

Le Ronflement

Horlama Vimfay

Le ronflement se produit à cause des tremblements qui se produisent dans la gorge et le nez lors d’une respiration difficile, en raison de la fermeture partielle des voies respiratoires. Le ronflement entraîne une grande détérioration de la qualité du sommeil. Au cas où le patient souffre du ronflement mais aussi d’un essoufflement, la relation avec l’apnée du sommeil doit être examiné. Le ronflement peut être due à de différents problèmes. Bien que le ronflement soit principalement causé par le nez, la bouche et la gorge, il peut également survenir pour différentes raisons telles que la prise de poids, la fatigue, les allergies, l’insomnie, le gonflement des amygdales, le rhume et la grossesse.

Cependant, dans certains cas, le ronflement peut survenir à la suite d’un autre problème grave tel que l’hypertension artérielle sous-jacente et les maladies cardiaques. Le problème du ronflement peut provoquer des symptômes tels que le mal de la gorge, la faiblesse, les palpitations, l’insomnie et la nervosité. Le ronflement réduit aussi la qualité du sommeil de l’individu. Le diagnostic du ronflement commence lorsque les patients ou les personnes qui les entourent le détectent et racontent l’histoire de leur maladie au médecin. Ensuite, des techniques de tomographie informatisée et d’imagerie par résonance magnétique peuvent être utilisées pour évaluer la douceur structurelle des zones à fort ronflement, telles que le nez, la gorge et la bouche, conformément à l’avis du médecin. Afin de détecter les problèmes qui peuvent survenir dans les voies respiratoires, le médecin utilise la méthode d’imagerie qui permet d’observer les voies respiratoires à travers une petite caméra appelée « l’endoscopie ». Chez les patients suspects d’apnée du sommeil, le patient est hébergé dans les laboratoires du sommeil toute la nuit afin de pouvoir examiner sa fréquence cardiaque, son schéma respiratoire et ses ondes cérébrales.

Lorsque la cause sous-jacente du ronflement est déterminée, une procédure de traitement est créée par le médecin. Si la source du problème est une autre maladie, il est attendu que le problème de ronflement se termine par le traitement correct de la maladie. Cependant, certains types de ronflements ne peuvent s’arrêter même si d’autres problèmes de santé sont résolus. Dans de tels cas, avec les conseils d’un médecin, les patients doivent contrôler leur ronflement en modifiant leur mode de vie, en contrôlant leur poids et en ajustant leurs habitudes de sommeil. Bien que le ronflement puisse sembler être un problème simple et insignifiant, il est très important d’effectuer les examens nécessaires, car il peut être le résultat de graves problèmes. Ainsi, les patients peuvent trouver des solutions aux problèmes de santé plus graves ou augmenter leur confort de vie en mettant fin à leurs problèmes de ronflement.

Les Étourdissements et Vertiges

Bas Donmesi Vertigo Vimfay

Le vertige est une maladie qui se caractérise par des étourdissements et provoque une perte d’équilibre intense du mouvement. Le vertige est divisé en deux groupes en fonction de ses caractéristiques. Le premier ; le Vertige Central est le vertige causé par des maladies telles que des blessures, des hémorragies et des tumeurs qui surviennent dans le système formé par nos organes, appelé « système nerveux central (SNC) ». Le deuxième ; les Vertiges Vestibulaires Périphériques, qui ont des canaux semi-circulaires jouant un rôle majeur dans le maintien de l’équilibre de l’oreille interne, la partie la plus profonde de la cavité de l’oreille. Dans cette région, il y a des cristaux appelés « utricule » et « saccule », qui résultent notre sens d’équilibre.

Lorsque les cristaux ne peuvent pas être séparés de leur place et positionnés correctement, ils causent des étourdissements intenses. Chaque mouvement fait bouger ces cristaux et les vertiges deviennent plus intenses. La durée de l’étourdissement peut durer des secondes ou des heures ou peut aussi survenir lors de crises, quels que soient les mouvements du patient. Le vertige peut apparaitre comme un symptôme de maladie sous-jacente et peut causer une grave perte d’équilibre, un assombrissement des yeux, des nausées, une pression dans l’oreille, une diminution de la pression artérielle et des acouphènes. Les symptômes résultant de vertiges peuvent entraîner la faillite et, dans certains cas, le patient peut perdre sa conscience lors d’une attaque.

Les patients qui présentent de tels symptômes doivent s’adresser à l’hôpital le plus tôt possible à la fois pour se protéger des risques de vertiges et pour détecter les maladies sous-jacentes. La plupart des cas de vertiges surviennent en raison de problèmes d’oreille interne. Pour le détecter, certains tests cliniques doivent être appliqués. En dehors de ces tests, il peut être recommandé une application d’électro-nystagmographie pour détecter les mouvements oculaires involontaires et sa source. Le médecin peut se référer à des méthodes d’imagerie telles que la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique pour la détection d’autres problèmes pouvant causer des vertiges, et en particulier pour les examens de vertige central.

Lorsque la source du problème causant le vertige est déterminée, la procédure de traitement appropriée est créée par le médecin. Si la cause du vertige est le déplacement des cristaux dans l’oreille interne, le médecin applique un traitement pour repositionner les cristaux. En revanche, si le vertige est dû à une autre maladie telle qu’une tumeur, une blessure, un saignement, une infection, le médecin peut également se référer à la pharmacothérapie ou au traitement chirurgical approprié. Le vertige est une maladie qui peut se résoudre complètement avec un diagnostic et des traitements correctes.

La Sinusite

Sinuzit Vimfay

Les sinus, qui se trouvent autour de nos voies nasales, servent à réchauffer l’air respiré, à ajuster la qualité acoustique de notre voix et à réduire le poids de notre tête. L’intérieur des sinus est tapissé d’une surface humide appelée « membrane muqueuse ». Cette membrane sécrète constamment du mucus pour maintenir l’humidité. La sinusite est une infection de la muqueuse des sinus causé par des bactéries ou des virus. L’inflammation causée par la structure des sinus ou les troubles de la structure nasale ne peut pas s’écouler dans le canal nasal à partir des cavités des sinus. Pour cette raison, les cavités des sinus peuvent se remplir d’inflammation et l’infection peut s’aggraver.

Les troubles de la structure du nez, les sports comme la plongée, la natation, qui peuvent faire pénétrer des bactéries et des virus dans les sinus, le tabagisme et les infections dentaires augmentent le risque de sinusite et compliquent le traitement de la sinusite. Les symptômes sont souvent ; l’écoulement nasal et toux associée, la fièvre, la mauvaise haleine, la mauvaise odeur ou la diminution de l’odeur, la douleur et lourdeur autour du nez et des yeux, la douleur lors des mouvements oculaires, les maux de tête, le changement de voix etc. La personne ayant ces symptômes doit s’adresser à l’hôpital afin de contrôler l’infection avant qu’elle ne se développe. Pour le diagnostic de sinusite, le médecin peut faire des évaluations cliniques ou utiliser des méthodes d’imagerie telles que les rayons X et la tomodensitométrie, et examiner l’infection par culture nasale et tests sanguins. Conformément aux évaluations, si la source de la sinusite est déterminée étant bactérienne, le patient doit commencer un traitement antibiotique.

Des analgésiques pour la douleur qui peuvent survenir dans la zone du visage causée par l’occlusion des sinus, des sprays nasaux et des appareils de lavage pour aider l’inflammation des sinus à s’écouler peuvent être recommandés. Pour des symptômes tels que la fièvre et la toux accompagnant d’une sinusite peut demander un commencement de médicaments. Si une affection allergique est détectée à l’origine de la sinusite, des médicaments anti-allergiques peuvent être utilisés, mais si la sinusite devient chronique et récidive, le patient doit être référé à un immunologiste. Le traitement chirurgical peut être appliqué pour les sinusites chroniques et persistantes qui ne peuvent être contrôlées provoquant une infection intense. Cependant, même après des traitements chirurgicaux, il peut être nécessaire de poursuivre les traitements médicamenteux afin de prévenir la récidive de la sinusite. Les patients atteints de sinusite chronique bénéficient grandement de telles interventions thérapeutiques. Même si elle récidive chez certains patients, la sinusite est une maladie contrôlable et curable grâce aux méthodes de traitement actuelles.