La Psychiatrie

La psychiatrie est la spécialité médicale qui traite les maladies mentales telles que ; les fonctions du cerveaux liées aux émotions, aux pensées et aux comportements, et aussi le processus de diagnostic et de traitement des maladies qui affectent ces fonctions. Les maladies psychiatriques peuvent survenir en raison de troubles de la structure et du fonctionnement corporels ou en raison d’expériences qui sortent de l’ordinaire et qui peuvent affecter profondément le patient. La psychiatrie couvre le diagnostic et le traitement de la dépression, du trouble bipolaire, du trouble obsessionnel-compulsif, des troubles anxieux, de la schizophrénie, du trouble déficitaire de l’attention et de l’hyperactivité, de la phobie sociale, du trouble de stress post-traumatique etc. Les spécialistes dans ce domaine peuvent utiliser de différentes options de traitement telles que les traitements médicamenteux et les méthodes de psychothérapie en fonction des besoins du patient.

Le Trouble DépressifMajeur (TDM)

Depresyon Vimfay

La dépression est un trouble d’humeur dans lequel la personne se sent constamment triste, désespérée, impuissante et pessimiste. Les causes de la dépression peuvent être les facteurs génétiques, les changements hormonaux et certains traits de personnalité. Les personnes souffrant de dépression s’adressent à la clinique avec des plaintes telles que le désespoir, l’agitation, la trouble de la pensée, la lenteur de la prise de décision, l’auto-accusation, la perte d’appétit, la fatigue et la déception. Ces plaintes affectent négativement les activités de la vie quotidienne et la vie sociale de la personne. L’état de mal-être ressenti au quotidien doit être différencié de la dépression. Les différences entre la dépression et la démoralisation quotidienne en plus des troubles psychologiques sont ; les troubles physiques tels que les troubles du sommeil et de l’appétit, l’introversion, l’isolement et les idées suicidaires.

Le diagnostic de dépression est fait après des examens cliniques, suivis des évaluations psychiatriques. Lors de l’évaluation psychiatrique, le patient est interrogé sur sa vie, ses sentiments, ses pensées et ses problèmes de santé. La dépression peut avoir de nombreux symptômes différents. L’un de ces symptômes est la catatonie, qui est l’état de mouvement sans but. Les hallucinations font partie de ces symptômes psychotiques. Les critères de diagnostique peuvent être ; la diminution significative de l’intérêt pour toutes les activités de la journée, la perte ou le gain du poids significatif sans régime, la fatigue ressentie presque tous les jours, l’inutilité, l’auto-culpabilité, le manque de concentration, l’indécision, les idées suicidaires etc. Pour qu’un diagnostic définitif de dépression soit posé, ces symptômes doivent limiter considérablement le comportement de la personne.

La thérapie médicale est souvent utilisée dans le traitement de la dépression. Les médicaments du groupe des antidépresseurs sont bénéfiques dans son traitement. Les antidépresseurs tricycliques, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (IRSNa ou SNRI), les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les inhibiteurs de la monoamine oxydase et les médicaments antipsychotiques sont utilisés seul ou en combinaison par rapport à l’état du patient. Étant donné que l’arrêt médicamenteux brutal peut entrainer des symptômes de sevrage, il est important de modifier la dose et d’arrêter progressivement. La consommation des médicaments prescrits doit toujours être sous la surveillance du médecin. Une autre méthode utilisée dans le traitement de la dépression est la psychothérapie. Les caractéristiques que le traitement psychothérapeutique apporte à la personne peuvent être considérées comme s’adapter à une difficulté, être satisfait de la vie, remplacer les attitudes négatives par des attitudes positives et rester à l’écart des comportements qui augmentent l’état dépressif. L’hospitalisation est recommandée dans les cas où le trouble dépressif ne peut être guéri par un traitement médical ou un traitement psychothérapeutique.

Les Troubles Anxieux

Anksiyete Vimfay

Le trouble anxieux est défini comme l’anxiété et l’inquiétude chronique qui empêchent la réalisation des activités quotidiennes. Le trouble anxieux est observé à des taux plus élevés chez les femmes, les personnes socialement réprimées et chez celles ayant des antécédents de traumatismes infantiles. Le trouble anxieux se compose de plusieurs sous-groupes tels que l’attaque de panique, le trouble d’anxiété sociale, l’agoraphobie et le trouble d’anxiété généralisée. La crise de panique est un trouble anxieux avec des symptômes tels que la panique accompagnée de douleurs thoraciques, de dyspnée et de transpiration. Le trouble d’anxiété sociale est défini comme un sentiment d’anxiété à l’idée d’être jugé sur des événements de la vie quotidienne. Il s’agit d’un diagnostic lorsque les plaintes de la personne durent plus de six mois. L’agoraphobie est un trouble anxieux ressenti loin de chez soi dans des espaces fermés et dans la foule, défini comme une inquiétude excessive sans raison .

Les troubles anxieux peuvent être observés à cause de la prédisposition génétique, les voies nerveuses anormales, les maladies cardiovasculaires, le diabète, les troubles hormonaux, le stress, les traumatismes de l’enfance et les effets secondaires des médicaments. Les facteurs de risque sont ; le manque de confiance en soi, la toxicomanie, la dépression, les troubles traumatiques, etc . La maladie peut également se développer en raison d’autres troubles de l’humeur. Le trouble anxieux peut accompagner les symptômes chez les personnes diagnostiquées avec un trouble de stress post-traumatique et un trouble obsessionnel-compulsif. Les patients souffrant de troubles anxieux ont généralement des plaintes telles que l’agitation, la panique et la dyspnée (essoufflement, tachycardie, problèmes de concentration, tremblements et troubles du sommeil).

Le diagnostic de ce trouble est posé par un examen clinique en considérant sa durée et son intensité . La thérapie médicale et la psychothérapie sont les méthodes les plus couramment utilisées pour son traitement. Les types d’antidépresseurs, les anxiolytiques et les benzodiazépines font partie des médicaments utilisés pour le trouble anxieux. La consommation des médicaments se poursuit jusqu’à ce que les symptômes diminuent, et, lorsque tous les symptômes cessent, la consommation des médicaments et le suivi sont souvent recommandés pendant un an de plus. La psychothérapie est une méthode de traitement qui progresse en coopération entre les experts et les patients et vise à gérer l’anxiété de la personne. Les exercices de relaxation, la méditation, l’activité physique, les changements de mode de vie et de comportement et la gestion du stress peuvent également aider au traitement des patients présentant des symptômes légers de trouble anxieux.

Le Trouble Déficit de l’Attention avec Hyperactivité

Dikkat Eksikligi Vimfay

Le trouble déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) fait partie des troubles psychiatriques neurocomportementaux et neurodéveloppementaux. Les personnes ayants ce trouble présentent des comportements impulsifs, sont constamment en mouvement et ont des problèmes de concentration. Ces problèmes peuvent affecter négativement les compétences sociales des individus. Les patients peuvent présenter des attitudes irritables, anxieuses ou malheureuses.

Les personnes ayant le trouble déficit de l’attention avec hyperactivité s’adressent à la clinique avec des plaintes de problèmes de concentration et d’hyperactivité. Ces troubles sont regroupés en trois groupes : l’impulsivité, l’hyperactivité et le déficit de l’attention. L’impulsivité signifie que le patient a du mal à se contrôler et agit conformément à ses impulsions. Les symptômes qui surviennent sont ; l’impatience, l’incapacité de contrôler les réactions et l’incapacité à reporter les demandes. L’hyperactivité signifie l’activité excessive, que le patient est plus actif que la normale et qu’il est à un niveau qui causera des problèmes en soi et aux autres . Les symptômes de l’hyperactivité sont ; bouger rapidement, parler rapidement, parler beaucoup, vouloir bouger constamment et ne pas pouvoir rester assis pendant longtemps. Le déficit d’attention est la situation dans laquelle la durée et l’intensité de l’attention du patient est insuffisante par rapport à ses pairs et à son propre niveau de développement. Les patients souffrant d’un déficit d’attention n’ont pas de problèmes pour prêter attention à tous les sujets. Ces patients ne peuvent concentrer leur attention sur le sujet ciblé et ne peuvent pas maintenir cette attention pendant longtemps. L’attention peut varier selon les intérêts de la personne. Par exemple, les patients peuvent être attentifs pour longtemps pendant leur activité favorite, mais les symptômes de déficit d’attention peuvent réapparaître lors d’une autre activité. Les symptômes qui surviennent chez un patient présentant un trouble déficitaire de l’attention sont ; l’incapacité à établir un contact visuel, l’oubli, se tromper très souvent, ne pas être capable de faire face à la même tâche pendant plus de 10 minutes, être facilement distrait par des facteurs externes et l’oubli. Il est déterminé que certains des patients atteints de trouble déficit de l’attention avec/sans hyperactivité ont des problèmes similaires dans leurs familles. Bien que cela montre que des facteurs génétiques peuvent être parmi les causes, ceci ne suffit pas pour comprendre complètement la formation de la maladie. Il est pensé qu’être exposé à des facteurs tels que l’alcool, la fumée, les produits chimiques pendant la période de grossesse ou après l’accouchement peut causer l’enfant d’avoir un TDAH. Le travail d’équipe de la famille, de l’école et des experts est très important dans le traitement de la maladie. Des entretiens avec la famille et le patient peuvent être menés à des fins thérapeutiques. De plus, les médicaments utilisés dans le processus de traitement permettent de contrôler les symptômes du patient.